-

La Transat AG2R LA MONDIALE : la mixité, la jeunesse et le talent à l’honneur !

Première épreuve du Championnat de France Elite de Course au large 2020, La Transat AG2R LA MONDIALE a dévoilé ce jour à Paris son plateau 2020. Ce sont 22 tandems (contre 19 en 2018) qui auront l’honneur d’étrenner le nouveau Figaro Bénéteau 3, lancé en 2019, à l’échelle d’une grande course au large de 3 890 milles. Cette participation à la hausse constituait pour les organisateurs l’un des objectifs en vue de la 15eédition, tout comme la mixité. En qualité de partenaire principal, AG2R LA MONDIALE a offert les droits d’inscription aux duos mixtes pour favoriser leur participation.

Quatre duos mixtes…

L’initiative a visiblement séduit, puisqu’ils seront quatre duos à s’élancer de Concarneau le 19 avril, avec une grande diversité de profils : Lou Berthomieu, 18 ans, fera équipe sur La Benjamine de l’Océan avec le Britannique Alan Roberts, six saisons de Figaro au compteur (mais aucune transat). Soit un tandem 100% bizuth, ce qui sera également le cas d’Amélie Grassi et Ambrogio Beccaria (Mutuelle Bleue pour l’Institut Curie), respectivement 8e et vainqueur en série de la dernière édition de la Mini-Transat La Boulangère. Estelle Greck (qui sort d’une saison en Class40 après avoir également débuté en Mini) sera aux côtés de l’expérimenté Laurent Givry. La Suissesse Justine Mettraux fera équipe avec son compatriote Nils Palmieri à qui elle transmet cette année la barre du Figaro Bénéteau 3 TeamWork.

De nombreux bizuths…

En dehors de Justine Mettraux (10e de la transat en 2018), tous participeront donc à leur première Transat AG2R LA MONDIALE, ce qui sera le cas de quasiment la moitié de la flotte. Ils seront en tout 21 bizuths sur cette 15e édition. Une édition internationale (France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie et Suisse), dont la plus jeune participante sera Lou Berthomieu (18 ans), le doyen Yannig Livory (53 ans) qui, avec neuf participations, talonne le plus « capé » de la flotte, Gildas Morvan, qui en compte dix ! 

Et des tandems très expérimentés

Du côté des marins plus expérimentés, la régate s’annonce passionnante avec une dizaine de duos candidats à la victoire à Saint-Barth. On trouvera ainsi quatre anciens vainqueurs : Armel Le Cléac’h, seul double lauréat de l’épreuve (2004 et 2010), associé à Erwan Le Roux (Banque Populaire) ; Fabien Delahaye (2010) qui, sur Hellowork, fera équipe avec le premier bizuth de la dernière Solitaire du Figaro et champion de France Elite de course au large en titre, Benjamin Schwartz. Gildas Morvan (2012) sera accompagné de son fils Gaston et Thierry Chabagny (2012) formera un duo de choc sur Breizh Cola avec Gildas Mahé. Ce dernier a par ailleurs terminé sur le podium des deux dernières éditions (2e en 2016, 3e en 2018).

Parmi les autres favoris, se trouvent Anthony Marchand/Alexis Loison (Groupe Royer-Secours Populaire), Xavier Macaire/Morgan Lagravière (Groupe SNEF), Pierre Leboucher/Frédéric Duthil (Guyot Environnement), Martin Le Pape/Yann Eliès (Fondation Stargardt).

Le duo Eric Péron/Miguel Danet (L’Egoïste), l’Anglais Sam Goodchild avec Corentin Douguet (Leyton), la jeune classe incarnée par Loïs Berrehar/Tom Laperche (Bretagne CMB Performance), Pierre Quiroga/Erwan Le Draoulec (Skipper Macif) et Tanguy Le Turquais/Julien Villion (Quéguiner-Kayak), ont également les moyens de viser haut. De l’avis de tous, le Figaro Bénéteau 3, encore loin d’avoir délivré tous ses secrets, va considérablement ouvrir le jeu… 

 

ILS / ELLES ONT DIT 

 

José Messer, Directeur du sponsoring d’AG2R LA MONDIALE : « Nous sommes ravis de ce beau plateau réuni pour la 15e édition de la Transat AG2R LA MONDIALE. C’est une vraie satisfaction de voir que le nombre de duos inscrits est en augmentation. Les grands noms de la course au large répondent présent et nous accueillerons également de jeunes marins qui vont découvrir cette course. Pour cette nouvelle édition, nous avions la volonté de soutenir les équipages mixtes notamment en leur offrant les frais d’inscription afin que la mixité devienne une composante essentielle de cette course en double. 4 duos femme/homme prendront le départ de la Transat AG2R LA MONDIALE 2020. Marins, équipes techniques, partenaires et visiteurs, nous avons hâte de vous retrouver à Concarneau pour 10 jours de festivités qui rencontrent un succès croissant à chaque édition. »

Marine Derrien, Directrice de La Transat AG2R LA MONDIALE pour OC Sport Pen Duick : « C’est une très belle édition qui s’annonce, la 15e pour cette transat dont AG2R LA MONDIALE est partenaire principal depuis la création. Une longévité rare dans la course au large et un engagement qui n’a jamais faibli au fil des éditions. Le nombre de concurrents est en augmentation cette année et nous nous en félicitons. C’est un plateau de choix, composé de femmes et d’hommes de talent que nous accueillerons avec joie à Concarneau et que nous suivrons avec passion sur l’Atlantique jusqu’à Saint-Barthélemy. »

Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) : « Pour cette Transat AG2R LA MONDIALE, je cherchais quelqu’un capable de barrer dans des conditions assez rapides au portant. L’expérience du multicoque de 50 pieds d’Erwan Le Roux m’a plu, il est fort sur les réglages fins et les petits détails, il a la maîtrise de la vitesse, c’est intéressant sur une transat où on risque d’aller assez vite sur les bateaux à foils. Pour nous, l’objectif sera clairement de gagner, on part pour ça. »

Yann Eliès (Fondation Stardgart) : « Nous sommes tous excités à l’idée de traverser l’Atlantique sur le nouveau bateau qui est un peu plus technique et physique, un peu moins confortable aussi. Il va y avoir moyen d’explorer le plan d’eau beaucoup plus largement qu’avant, ça s’annonce passionnant. Avec Martin Le Pape, on joue la carte de la complémentarité entre expérience et jeunesse. »

Lou Berthomieu (La Benjamine de l’Océan) : « Je m’élance sur cette première transat pour savoir si le bateau et la course au large me plaisent, si j’en suis capable et si je veux continuer. Ça va être un apprentissage accéléré avec Alan, qui prend beaucoup de temps pour bien m’expliquer les choses, j’espère en sortir grandie. »

Justine Mettraux (TeamWork) : « Avec Nils, nous nous sommes projetés assez tôt dans la transmission en naviguant ensemble l’automne dernier. J’essaie de lui transmettre au mieux ce que j’ai moi-même appris, en mer, mais aussi dans la gestion du projet. La Transat AG2R LA MONDIALE s’inscrit dans cette démarche. Ça promet d’être une belle course, mais ce ne sera pas une balade de santé ! »

À propos d’AG2R LA MONDIALE :

Spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France, AG2R LA MONDIALE assure les particuliers, les entreprises et les branches, pour protéger la santé, sécuriser le patrimoine et les revenus, prémunir contre les accidents de la vie et préparer la retraite. Société de personnes à gouvernance paritaire et mutualiste, AG2R LA MONDIALE cultive un modèle de protection sociale unique qui conjugue étroitement rentabilité et solidarité, performance et engagement social. Le Groupe consacre chaque année plusieurs millions d'euros pour aider les personnes fragilisées et soutenir des initiatives individuelles et collectives.

Suivez l’actualité : www.ag2rlamondiale.fr /  @AG2RLAMONDIALE