La Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE s’engage pour la santé des jeunes

La Fondation AG2R LA MONDIALE a conçu un programme, pour la période 2021-2025, afin d’accompagner les projets de structures d’intérêt général selon quatre axes : éducation, travail, santé et autonomie de la jeunesse.

Dans ce cadre, elle a organisé un appel à projets au deuxième semestre 2021 sur la thématique « connaissance du système de santé et prévention des risques de santé chez les adolescents et les jeunes ». En effet, la pandémie a montré que de nombreuses fragilités ont été accentuées chez les adolescents et les jeunes, du fait de son ampleur et de sa durée.

En décembre dernier, la Fondation a sélectionné sept organisations déployant des démarches de long terme impliquant des jeunes et intervenant en complément de la stratégie nationale de santé publique. Elle a accordé des financements pluriannuels répondant aux besoins de chacune, entre 14 000€ et 100 000€, en fonction de l’envergure de l’expérimentation.

Les sept lauréats et leurs projets sont les suivants :

 

  • Amicale du Nid, Paris (75)

Le projet de prévention de la prostitution à destination des jeunes : « Je n'suis pas à vendre ! » est né du constat qu’Internet était un lieu d’échanges privilégié entre les jeunes ainsi qu’un terrain propice au « recrutement » des plus vulnérables. L’association a donc mis au point un site web (www.jenesuispasavendre.org) destiné à prévenir les risques prostitutionnels et leurs conséquences en matière de santé physique, psychique et sexuelle, tout en offrant un accompagnement pour sortir de cette situation. L’Amicale du Nid souhaite désormais proposer de nouveaux contenus pour les 14-17 ans (films d'animation, podcasts, etc.) dont la réalisation les impliquera directement.

 

  • Apprentis d’Auteuil (projet d’envergure nationale)

La Fondation Apprentis d’Auteuil a mis au point, en collaboration avec le Cabinet Babel, un projet de recherche-action sur la prise en compte des troubles psychiques impactant la santé et l’intégration sociale de mineurs non accompagnés. Cette démarche et méthodologie de recherche scientifique doit permettre de mieux comprendre les freins et les leviers à une prise en charge optimale de la santé mentale de ces jeunes. Ce projet se déroulera sur 3 ans :

  • recherche-action auprès de 4 établissements des Apprentis d’Auteuil ;
  • début de la phase enquête avec le déploiement de ce projet sur l’ensemble des établissements des Apprentis d’Auteuil ;
  • valorisation de la recherche-action.

 

  • Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF), Amiens (80)

Le projet d’escape game intitulé « Un monde presque parfait » est né de la volonté de proposer de nouveaux outils de prévention correspondant aux attentes des jeunes. Le centre souhaite désormais le promouvoir par des interventions de prévention en santé sexuelle, notamment à destination de jeunes en situation de vulnérabilité. Ce projet est déployé au niveau du département de la Somme et a vocation à s’étendre à l’ensemble de la région des Hauts-de-France.

 

  • !Dsanté, Cayenne (97300)

Depuis 2017, le projet « L’école s’exprime » a pour objectif de promouvoir l'éducation à la vie affective, sociale et sexuelle en milieu scolaire. L’association a mené un travail commun avec le Rectorat de Guyane et le référent en santé sexuelle et reproductive de l’Agence régionale de santé (ARS) afin de répondre aux besoins de sensibilisation et de prévention sur le territoire. Ce projet s’adresse aux élèves de 6 à 15 ans et propose une approche globale et positive dès le plus jeune âge. En janvier 2018, 9 établissements scolaires (6 écoles primaires et 3 collèges) proches de Cayenne ont accueillis les premières interventions suivant un déroulé pédagogique en 4 phases (découverte, explicative, appropriation et ancrage) menées à l’aide de différents outils (théâtre, débats, photolangage, etc.).

 

  • Imaginéo, Lyon (69)

L’Association Imaginéo a développé, en concertation avec des membres du secteur de la santé et de la ville de Lyon, le projet « Bien manger pour ma santé » dont l’objectif est de rendre les enfants issus de quartiers prioritaires acteurs de leur santé. Une première expérimentation a été menée en 2020 afin de tester un format de sensibilisation à l’alimentation saine. Fondé sur une approche participative et une sensibilisation par l’expérience, il cible les jeunes âgés de 11 à 15 ans.

 

  • Nariké M’Sada, Mayotte (976)

Des actions de prévention en santé sexuelle auprès des jeunes âgés de 9 à 18 ans sont organisées tant en milieu scolaire qu’en milieu carcéral. Les interventions proposées se font sur la base d’échanges, de débats ou d’incitations au dépistage. Nariké M’Sada est aujourd’hui la seule association présente à Mayotte, où plus de la moitié de la population a moins de 20 ans et doit faire face à une forte situation de précarité, à œuvrer exclusivement sur ce sujet.

 

  • L’Œuvre Falret, Paris (75)

L’Association L’Œuvre Falret propose un dispositif de prévention des troubles psychiatriques sur l'entourage jeune des personnes malades. Né du constat d’un décalage entre les connaissances scientifiques et leurs applications à l'entourage jeune des personnes soignées en psychiatrie adulte, le projet « Les Funambules » offre une approche préventive destinée aux jeunes qui ont un risque de développer un trouble psychiatrique. Ce dispositif s'inspire d'expériences menées à l'étranger et s’adresse aux enfants, frères ou sœurs de personnes souffrant de ce type de trouble (schizophrénie, trouble bipolaire, dépression sévère), âgés de 7 à 25 ans. L’association propose ainsi un accompagnement spécifique grâce à des outils de médiation et d'information adaptés et à l’appui de professionnels et d’institutions. Ce projet a débuté en Seine-Saint-Denis et s’est étendu à toute l’Île-de-France.

Créée en 2004 puis prorogée à deux reprises en 2010 et en 2013, la Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE intervient dans le domaine de l’intérêt général en complément de l’action publique et associative. Elle a pour vocation de « contribuer à l’autonomie et au vivre ensemble tout au long de la vie » qu’elle traduit en orientations prioritaires : l’autonomie par l’éducation, l’autonomie de la jeunesse, autonomie par le travail et autonomie par la santé. Dotée d’un budget de 7,2 millions d’euros pour 6 ans, la Fondation finance des projets relevant de l’intérêt général, portés par des organismes à but non lucratif ou dont la lucrativité est strictement limitée et réglementée.

www.fondation.ag2rlamondiale.fr

À propos d’AG2R LA MONDIALE :

Spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France, AG2R LA MONDIALE assure les particuliers, les entreprises et les branches, pour protéger la santé, sécuriser le patrimoine et les revenus, prémunir contre les accidents de la vie et préparer la retraite. Le Groupe compte plus de 15 millions d’assurés et accompagne 500.000 entreprises au quotidien. Avec 15.000 collaborateurs, AG2R LA MONDIALE est présent sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin. Société de personnes à gouvernance paritaire et mutualiste, le Groupe cultive un modèle de protection sociale unique qui conjugue étroitement rentabilité, solidarité et performance. Dans le cadre de l’action sociale AG2R Agirc-Arrco et AG2R Prévoyance, et plus globalement de son engagement sociétal, AG2R LA MONDIALE œuvre au quotidien pour le bien-vieillir au plus près des besoins des personnes et des territoires.

Suivez l’actualité : www.ag2rlamondiale.fr /  @AG2RLAMONDIALE